Planification d'un test d'utilisabilité

La première étape d'un test d'utilisabilité réussi consiste à élaborer un plan à suivre pendant les entretiens. Cela aidera à la résolution du problème.

Normalement, cette partie du processus est réalisée dans le cadre d'une collaboration entre les différentes équipes impliquées dans le produit, la conception, le marketing et les propriétaires de produits. Ensemble, ils formuleront les problèmes qu'ils souhaitent résoudre et créeront un document commun qui rassemble tous les besoins.

La première étape dans la création d'un test d'utilisabilité consiste à élaborer le plan à suivre lors de leur déroulement. L'objectif de ce plan est de s'assurer que vous couvrez tous les aspects de votre produit afin de révéler les problèmes qu’il pourrait présenter à ses utilisateurs. Pour cela, vous devez déterminer vos indicateurs de performance, le nombre de participants, ainsi que les scénarios et les questions que vous poserez à vos participants.

Normalement, cette partie du processus est réalisée dans le cadre d'une collaboration entre les différentes équipes impliquées dans la conception du produit, son développement et son marketing. Ensemble, ils formuleront les problématiques qu'ils souhaitent résoudre et créeront un document commun les rassemblant.

Pour planifier un test d'utilisabilité, vous devez définir les éléments suivants :

  • Buts et objectifs du test
  • Axe de recherche
  • Le modérateur du test
  • Les types de participants - Sélectionner ses participants#
  • Liste de tâches - Template à disposition#

Ces éléments permettront de structurer votre étude et d’assurer qu’elle produise des résultats fiables.

Qui doit modérer le test?

Le rôle du modérateur est essentiel à la conduite d’un test d’utilisabilité. Si votre structure ne comporte pas d’équipe ou de personne dédiée à l’expérience utilisateur, nous présentons plus bas une liste des postes les plus aptes à le faire.

Notez qu’il est déconseillé de conduire des tests d’utilisabilité d’un produit si on en est le concepteur. Il est intrinsèquement difficile de rester objectif sur son propre produit et d’éviter, même de manière passive, de guider les participants. En pratique, bien sûr, si le concepteur est la seule personne disponible pour conduire le test, cela reste une option envisageable.

Pour citer le Nielsen Norman Group (NN/g) : « il est toujours préférable de tester que de ne pas tester ».

Dans les postes habituellement présents dans une structure ayant le potentiel de remplir le rôle de modérateur nous avons identifié les suivants :

Spécialiste Social, Comportemental, UX Designer

De par leur capacité à analyser l’humain, ce sont des candidats désignés pour conduire ces tests et faire ressortir des pistes d'amélioration concrètes.

Spécialiste Marketing

Quelqu’un de qualifié en Marketing fera également un bon modérateur. Orienté utilisateur et connaissant votre offre produit, il/elle pourra poser les bonnes questions aux participants.

Rédacteur d’articles techniques

Ce profil peut correspondre à la conduite de tests d’utilisabilité car il possède une vision élargie sur votre projet, votre industrie et sur la manière de le présenter à l’utilisateur final.

Si aucun de ces profils n’est disponible, vous pouvez également demander à l’un de vos collègues ne travaillant pas directement sur le projet mais sur le même secteur d'activité de conduire votre test. Une fois ce dernier organisé et ses tâches planifiées, vous pourrez le lui confier. De cette manière le test ne risquera pas d’être biaisé par votre implication. Vous pourrez ensuite lui rendre la pareille sur les tests d’utilisabilité de son produit.

Caractéristiques et compétences requises

  • Bonne capacité d’apprentissage
  • Capacité d’écoute
  • Bon rapport à l’humain
  • Flexibilité
  • Empathie
  • Bon communicant
  • Bon organisateur et bon coordinateur

Trouver les bons participants

La sélection de vos participants est une partie essentielle de votre test d’utilisabilité car les résultats de vos tests y seront intimement liés. Pour y parvenir il faut que vous ayez préalablement identifié votre cible de produit. Cette cible correspond à vos « personaes » qui devraient être développées en début de projet.

Trouver des sources de participants

Maintenant que vous avez identifié votre cible, vous pouvez commencer à démarcher vos futurs participants. Une liste répertoriant des sources potentielles suit :

En premier lieu, vous pouvez vous tourner vers vos collaborateurs en interne. En leur faisant passer votre test vous pouvez dégrossir votre zone d’exploration. Les informations récoltées seront intéressantes à exploiter, mais sans aucun doute différentes de celles provenant de vos utilisateurs finaux. Principalement par affiliation à la culture de l’entreprise et parce qu’ils peuvent déjà savoir sur le produit, elles présenteront un biais inévitable. Ces participants représentent malgré tout une ressource complémentaire viable.

Vos amis et famille peuvent également être une bonne source de participants s’ils partagent les mêmes caractéristiques que votre cible. Il est alors recommandé de faire conduire les tests par l’un de vos collaborateurs afin que vos relations personnelles n'affectent pas leur résultat.

Vos clients existants sont des testeurs expérimentés sur vos produits et vous apporteront des pistes d’amélioration certaines. Il faut néanmoins également rechercher des cibles sans expérience de vos produits pour obtenir un avis contrasté. Lors du démarchage de vos clients, n’oubliez pas de mentionner que vous ne les démarchez pas dans le but d’une stratégie marketing, mais bien dans le but d’améliorer votre futur produit et l’expérience globale que vos utilisateurs pourront en retirer.

Les associations. Si vous ou vos collaborateurs faites partie d’associations, vous pourrez sans doute y trouver des personnes correspondant à votre cible. Ces groupes peuvent également animer des blogs ou des forums sur lesquels vous pourrez démarcher.

Votre réseau professionnel, vos collaborateurs et les participants déjà testés. Vous pouvez demander à votre réseau et vos collaborateurs si dans leur entourage des personnes correspondent à votre cible et souhaitent participer à un test de votre produit. Enfin, n’hésitez pas à demander à vos participants de vous recommander une ou plusieurs personnes de leur entourage qui souhaiteraient également participer à l’étude.

Combien de tests dois-je faire ?

Selon les études du NN Group, dans un premier temps vous pouvez réaliser une recherche qualitative en faisant passer votre test d’utilisabilité à 5 participants. Ces tests devraient vous permettre de comprendre jusqu'à 80% des problèmes que présentent votre produit.

Une fois ces problèmes résolus et afin de comprendre plus en détail la prise en main des fonctionnalités ou le parcours de l’utilisateur sous forme d’information quantitative, vous pourrez y soumettre jusqu’à 20 participants supplémentaires. Study from the NNGroup

Grâce à notre outil vous pouvez réaliser ces tests quantitatifs de manière simple, efficace et à un prix concurrentiel.

Plus vous accroissez le nombre de participants, plus vous pourrez identifier de problèmes à résoudre.

Créer un scénario

Il est d’usage de définir un scénario général sous-tendant votre test afin de placer le participant dans le contexte prédéfini. Ce scénario de quelques lignes lui permettra de s’immerger dans un cadre l’utilisation de votre Produit / Service qui ne soit ni trop large, ni trop réduit.

“Vous souhaitez utiliser la nouvelle version de la messagerie mise en place au sein de votre entreprise, vous allez donc vous créer un compte et utiliser les fonctions majeures de la messagerie afin de vous y familiariser.”

Le but de votre test est d’identifier des problèmes d’utilisation. Votre attention doit donc être focalisée sur la création de tâches essentielles pour votre produit car mieux ces tâches seront définies, mieux et plus rapidement les problèmes que votre produit peut contenir seront identifiés. On parle de tâches :

  • Qui explorent les problèmes potentiels d'utilisabilité
  • Basées sur vos intérêts et votre expérience
  • Que les utilisateurs accompliront avec le produit
  • Dérivées d'autres critères

À partir de cette liste vous pouvez créer le fil conducteur qui guidera l’utilisateur dans le parcours produit.

Exemples de tâches à remplir pour tester une messagerie électronique :

  • Créer un compte sur la plateforme
  • Se connecter sur la boîte de réception
  • Créer un message
  • Enregistrer un brouillon
  • Modifier un brouillon
  • Joindre un fichier au message
  • Envoyer un message
  • Faire suivre un message
  • Supprimer un message
  • Retrouver un message supprimé
  • Créer des libellés pour trier ses messages
  • Placer des messages dans différents dossiers
  • Trier les messages dans un dossier
  • Sélectionner tous les messages d’un dossier
  • Appliquer un filtre automatique pour la réception des messages
  • Marquer des messages comme “Lus”
  • Se déconnecter

Il est important d’organiser les tâches à effectuer dans l’ordre où l'utilisateur serait amené à les faire, de cette façon votre participant les comprendra plus aisément.

Il est également préférable de poser vos questions les plus importantes en début de test afin qu’elles bénéficient de la capacité mentale optimale du participant et de s’assurer que dans un test à durée donnée elles obtiennent une réponse.

“Une bonne tâche à effectuer c’est une tâche qui permet de détecter un problème d’utilisation” - “A Practical Guide to Usability Testing” par Joseph S. Dumas

Afin de bien encadrer votre test, il est recommandé de créer des sous-scénarios d’utilisation pour chacune des tâches que vous avez préalablement listées. Ces scénarios permettront de donner du contexte à vos étapes et de guider votre participant.

Ces scénarios doivent être courts (une à deux lignes), et dans un langage courant propre au participant (et non dans le jargon technique propre aux équipes de développement).

Un bon scénario va donner assez d’informations pour permettre à l’utilisateur de comprendre et d’effectuer la tâche que vous lui avez fixée.

Attention néanmoins à ne pas donner trop d’informations lors de la description de la tâche à effectuer, cela pourrait fausser votre test.

Ressources utiles :

234 Tips and Tricks for Recruiting the Right Users as Participants in Usability Studies
- NN Group

How to Conduct Usability Studies - NNGroup

--

How to Plan, Design, and Conduct Effective Tests - Jeff Rubin, Dana Chisnell

A Practical Guide to Usability Testing - Joseph Dumas, Janice Redish

--

The Design of Everyday Things - Don Norman

Flow: The Psychology of Optimal Experience - Mihaly Csikszentmihaly